18 avril 2007

Alltags

Et voila la routine erasmusienne est revenue, ce à mon plus grand plaisir! Je ne sais pas si il est vraiment possible de parler de routine car Leipzig a tellement de facettes qu'il y a toujours quelque chose de nouveau à apprécier...

Nous avons pu, lors du week end de Pâques, profiter avec Mélanie et Antoine d'un marché médiéval.  L'ambiance était plutôt réussie: décor moyennâgeux de bois, tout le monde en costume du style Robin des bois, des "DJ troubadours", enfin bref on s'y serait cru. Les stands offraient des dégustations généreuses... Et je suis une de ces personnes qui en profitent. Aie! Je suis restée bien 15 minutes (et encore je suis gentille) devant celui des fruits secs; le monsieur n'arrêtait pas de nous en tendre des louches, alors pourquoi partir? Comme Antoine l'a justement fait remarqué, il a vidé son stock, au plus grand plaisir de mon palais (quoi que j'ai vu mieux qu'une cacahuète à la moutarde). Pour digérer, quoi de mieux qu'une bonne frayeur? Alors que j'étais toute ouie devant un concert, un homme avec une canne à pêche est passé derrière moi, et il a fait descendre jusque devant mes yeux une fausse mygale grosse d'au moins 10 centimètres. Il a du sentir que j'étais un bon pigeon car j'ai hurlé de toute mes forces et je suis partie en courant comme une furie. Ca en a fait rire plus d'un: mes amis, et les gens de la buvette entre autre. Je me permet d'ouvrir une petite parenthèse: ( Je me suis dit: "tant mieux suivons le, ça risque d'être rigolo de voir les autres gens s'y faire prendre"... manque de pot, personne n'a eu d'aussi grosse réaction, les mamies avaient même un regard compatissant quant à sa blague...). C'est pas grave car l'homme du jour s'est imposé à nous ou plutôt devrais-je dire le pirate du jour... Comme vous pourrez l'observer sur les photos, cet homme est sorti d'un autre monde: Plutot rond donc doté d'un Bierbauch énorme, vétu d'un t-shirt avec une têete de mort, et d'un bandana, il avait une barbe et en accessoire une pipe et le clou du spectacle: une bouteille d'alcool de 5 litres qu'il buvait sans verre. Nous nous sommes dit qu'il nous fallait une photo. Nous l'avons donc pourchassé dans les rues de Leipzig, ce au départ en toute discrétion. Mais étant donné qu'un homme bourré verrait tout de meme arriver un troupeau d'éléphants, il s'est mis de lui même à poser pour nous!

Samedi, avec Isabelle nous avons décidé d'aller découvrir à vélo la "montagne" du sud de Leipzig. Dans cette phrase deux mots ont une grande importance: " à vélo" et "montagne". Il n'a déjà pas été de tout repos de trouver un vélo... Celui que Bertram voulait me prêter avait les pneus complètement crevés ( ce qui signifie un aller-retour à la cave et des efforts de pompages énormes) et quand enfin Edu m'a gentiment prêeté le sien , c'est sur le chemin que nous avons eu quelques petits problèmes: j'ai déraillé au minimum 6 fois! Je remercie la patience d'Isa, qui s'est pliée en deux à chaque fois pour remettre ma chaîne. Oui mettre les mains dans le cambouis ça m'a effrayée... En conclusion pour arriver à la montagne mieux vaut etre prévoyant et être accompagné d'une copine un peu plus démerde que soi, ou ne pas rouler sur les pavés afin d'éviter tous les chocs au niveau du pédalier! Pour la bonne Vosgienne que je suis, cette montagne ne parut être qu'une demi colline. Mais de cette petite hauteur, nous avons pu avoir un autre angle de vue plutot joli sur la ville, et nous avons profité du grand soleil. Oui nous avons bronzé mais quand même en gardant nos vêtements, car c'est un peu choquant de voir que pas mal d'Allemands se mettent trés facilement partout en sous-vêetements. Hop je suis dans un petit parc du centre ville et je fais du seins nus!

Dimanche nous avons profité encore une fois de ce magnifique temps pour faire un pique-nique au Cospudener See (lac). Ca m'a fait plaisir de refaire une sortie (de jour) avec tout plein d'erasmus. Même si il n'y avait pas de grill et que nous n'avions malheureusement qu'apporté des saucisses à cuire, le journée fut bien bonne. Nous avons fait toutes les activités normales de plage: volley, bolasses, bronzette... mais nous n'avons pas mis plus d'un pied dans l'eau car elle était plus que fraiche! C'est marrant mais sans parler et en maillot de bain, tu vois de suite qui est de quelle nationalité. Ce n'est pas une grande découverte mais je trouve ça bien marrant. Les Espagnols étaient déjà les plus bruns, et les Anglais et les Irlandais étaient vraiment très blancs! bon je dis ça mais nous les Français on se rapprochait plus de nos amis nordiques!

Voila voila , mes soirées sont également bien occupées et toujours très sympathiques... On allie les fêtes Erasmus où il y a plein de monde et les soirées en plus petit comité. Et mêeme si je n'ai pas énormément rencontré de nouveaux Erasmus, j'approfondis beaucoup de mes connaissances...
Et sinon rien à voir, mais ça y est le sport est devenu ma passion! Mis à part le vélo et les bolasses, je joue au volley, je vais faire des cours de jonglage et j'ai commencé la danse (après avoir vu un magnifique ballet de danse moderne à l'opéra je me suis dit que moi aussi je voulais faire ça).
Je pense avoir fait le tour de mon programme de ces temps-ci...

Posté par Eva de Leipzig à 16:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    CHUT

    je vais porter plainte contre le dieu du monde, comment se fait il qu'en Andalousie il pleuve et que au plus profond de l'Allemagne il fait tellement beau que les gens se déshabillent.
    Sinon tout va bien. Je te bisoute fort, ainsi que tous les copains de nancy à qui je pense souvent. Gros bisous.
    Sinon ca y est g un Myspace (la classe) avec 2 3 photos et il y en a un des quickos boys....

    Posté par marjolabarjo, 19 avril 2007 à 18:46
  • yooooooooooooo!

    Bizz, Bertha !!!!!!!!

    Posté par pitoune, 22 avril 2007 à 17:45

Poster un commentaire